La "Critique".

Antony TRONCET monte en "loge de prix de Rome" pour la première fois en 1902. 

 

Cinq fois il sera "logiste" pour le concours du prix de Rome.
Sa persévérance est moins grande que celle d’un de ses maîtres : 

Jean-Jacques HENNER tenta six fois la suprême récompense et finit par l’obtenir. 

Jean-Louis DAVID pensa même à se suicider après son troisième échec...
 

 

       En 1908 Joseph AGEORGES écrit dans
 “ Le Mois Littéraire et Pittoresque ” pour son avant-dernière tentative :


     "les jurys ont des données ignorées du grand public, et les critiques d’art, 
sans discuter la décision officielle devant laquelle il faut s’incliner, 
ne peuvent que manifester timidement leur surprise.
         
Pourquoi s’obstiner à briguer une récompense d’école,
que ses médailles de salon, sa bourse de voyage et surtout
son incontestable maîtrise lui permettent de mépriser.

S’il n’a pas aujourd’hui la couronne de papier, il lui restera toujours l’estime des connaisseurs ".

  Page consacrée à Antony TRONCET dans "L'Académie Julian", journal des Ateliers de Peinture, cours de Jean-Paul LAURENS et BENJAMIN-CONSTANT, octobre 1904 et intitulé "Nos Prix de Rome 1904". Cette année-là, il n'y eut pas de Premier Prix, seulement deux Deuxièmes Prix et une Mention attibuée à Antony.
Il sera à nouveau logiste en 1908 et 1909.

"Autoportrait" 1876 de Jean-Paul LAURENS. (Professeur d'Antony à l'Académie JULIAN à PARIS et à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris)

Mention au Concours du Prix de Rome 1904 : "Salomé reçoit la tête de Jean-Baptiste".

Tête d'expression: "Le Calme". 1904 (Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts)

 

Récompenses du Salon des Artistes Français :

   1903 : Médaille d’Or
1904 : Médaille d’Argent
1906 : Médaille de Bronze
1908 : Médaille d’Or
1908 : Bourse de voyage (en Italie)...

                                        

                                      

            “Avant la trentaine, M. Antony TRONCET a conquis les suffrages les plus divers et s’est imposé aux plus difficiles critiques d’art.
Il s’est hissé au premier rang des très bons peintres”.


                                      Critique d’Art   “Le Mois Littéraire et Pittoresque”  

 

 Salon 1907
                      “Le portrait de Monsieur TRONCET par lui-même a été considéré comme un des plus beaux morceaux de l’exposition des Artistes Français.               On le cite en compagnie du “Rochefort” de Monsieur Marcel BASCHET”. 

                                         Le mois Littéraire et Pittoresque

 

 

                     “On ne peut que féliciter l’artiste d’apparaître si jeune dans une oeuvre, d’un talent déjà si mûr et si sûr de lui-même.
Après le tableau exposé par Marcel BASCHET, ce portrait est assurément le meilleur de ce salon.” 

                                                                           Joseph AGEORGES  - Critique d’Art.

Il est aussi titulaire de nombreux prix dont les plus remarquables sont le Prix HENNER en 1928, et le Prix LEFEVRE-DEUMIER décerné par l'Académie Française pour son recueil de sonnets "UT PICTURA POESIS" en 1933.

 

En 1928, il reçoit la Légion d'Honneur pour l'ensemble de son œuvre.

 

"L'Amateur" Prix HENNER au Salon des Artistes Français en 1928 (Huile sur toile 1,34x1,09 m).     Musée BERTRAND à CHATEAUROUX.

Quelle étrange illusion provoquée par cette photo représentant le tableau sur chevalet alors que le sujet est lui-même devant une toile...

 Salon 1926

"Le portrait de ma mère”  est d’une vie intense.

Toute la mémoire en éveil du sujet est concentrée sur le passé enfui.

Le front est illuminé des souvenirs que le regard semble revivre avec une mélancolie qui paraît pourtant ensevelie sous cette lumière sereine dont les yeux des vieillards sont remplis".

 Maurice Dauray

 
 

En promenade 1929 : “C’est un superbe morceau d’une grande expressivité”.
“Le Gargaillou”
 

 

 

Cherchant sans cesse à tendre vers la perfection classique, et alliant avec finesse un dessin très abouti et toutes les ressources d’un authentique coloriste, il témoigne d’une véritable science de la composition et des éclairages.

 

 

 

Elégante à l'éventail.

 

Autoportrait dit "le gaucher" !   Huile sur toile.

 

à suivre ...

début de la page